Faute technique !

Dans les cercles nantais, on ne chourave pas, on faute. Et encore, à peine, gestionnement. Démissionnée vite fait, la directrice de La Folle journée et présidente de l’espace féministe Simone-de-Beauvoir a une plainte aux fesses, mais la Ville, qui s’est fait ratisser, ne parle que de « fautes ». Faut dire que Joëlle Kérivin, Lire la suite…